LE CLUB ORGANISATEUR


L’Étoile Alençonnaise est l'association sportive et culturelle (régie par loi 1901) la plus ancienne sur la ville d'Alençon puis qu'elle a été déclarée en Préfecture de l’Orne, le 17 septembre 1909. Elle se compose de 2 sections : la Gymnastique (368 adhérents) et le Tennis de Table (176 adhérents : 141 licenciés FFTT, 20 licenciés FFSA et 15 licenciés FSGT).

Elle est affiliée à la Fédération Française de Gymnastique, à la Fédération Française de Tennis de Table, à la Fédération Française du Sport Adapté, Fédération Sportive et Gymnique du Travail .

La section Tennis de Table a obtenu en 2011 le label de qualité (4 étoiles) de la Fédération Française de Tennis de Table. Ce label porte sur la salle, l'activité sportive (avec la mention Formation des jeunes), la vie associative (avec la mention Management) et la promotion.)


En 2015 la section vient de recevoir le label de la FFSA

L’encadrement technique de la section est assuré par : VANNIER Kevin : salarié.

A noter la présence particulièrement efficace de Michel TOMBINI, bénévole de la section, sur les entraînements des jeunes du mercredi et du jeudi.
La salle spécifique de Tennis de table (inaugurée en décembre 2009)

Plateau sportif :

40 x 25.5 soit 1020 m²
12 aires de jeu nationales
Tribunes : 400 places dont 8 PMR


Les dirigeants de la section Tennis de Table


Les membres du Conseil d'Administration


Les résultats sportifs de nos équipes pour la saison 2013-2014


Championnats FFTT :

Équipe féminine : Maintien en R1
Équipes masculines :
Niveau national : Très belle performance de nos 4 mousquetaires, Fabrice VINCLAIR (cap), Jérémy COLLET, David BEASSE et Simon ZAKANI de l’Étoile qui bien qu'inférieurs en classement à toutes les équipes adverses ont réussi à se maintenir en N3.
Niveau régional : La R2 se maintient et la R4 monte en R3.
Niveau pré-régional : Accession de la Pré-régionale 1 en R4 et maintient de la seconde équipe de Pré-régionale.
Niveau départemental : Les équipes de D1, D2 et D3 (a) se maintiennent, la D3 (b) descend en D4 et la D4 termine 2ème de sa poule.

Championnats FSGT :

Sur les 3 équipes engagées, l’équipe de PH monte en Honneur, l’équipe de D1 se maintient et celle de D2 monte en D1).

Championnats jeunes :

Équipe minimes garçons (Salim Chafai et Romain Pecourt) est championne de l’Orne

Interclubs :

Équipe benjamins (Marius Vinclair, Raphaël Renault, Julien Mauboussin et Théo Brindjonc) est championne de l’Orne, de Basse-Normandie et termine 18ème aux Championnats de France
Équipe juniors garçons (Kévin Vannier, Pierre Riggeri et Florian Fouilleul) est vice-championne de l’Orne

Les principaux résultats individuels à l'issue de la saison 2013-2014


Internationaux jeunes :

A Liège Raphaël Renault décroche la médaille d'argent des Internationaux de Belgique. Aux Internationaux de Champagne-Ardennes il termine 7ème.
A noter que de mémoire d'Alençonnais aucun jeune stelliste n’avait atteint un tel niveau !!!

Critérium fédéral :

Maël Hervieu : 1 tour en nationale 2, 2 fois médaille d’argent et 1 fois médaille de bronze en régionale
Théo Brindjonc : 1 fois médaille d’argent et 1 fois en médaille de bronze en régionale
Raphaël Renault : 1 fois médaille d’argent en régionale

Tournois régionaux de détection :

Juliette Vinclair médaille d’argent
Tristan Guibert médaille de bronze
Raphaël Renault vainqueur

Finales régionales par catégorie :

Raphaël Renault Champion de Basse-Normandie en moins de 9 ans

Finales départementales par catégorie :

Raphaël Renault champion de l’Orne en moins de 9 ans et moins de 11 ans
Théo Brindjonc vice champion de l’Orne en moins de 11 ans
Maël Hervieu vice-championne de l’Orne en moins de13 ans et médaille de bronze en moins de 15 ans filles
Kévin Vannier médaille de bronze en moins de 17 ans

Finales départementales par classement :

Pierre Ruggeri champion de l’Orne en moins de 1300 pts
Violaine Soleimani champion de l’Orne en moins de 900 pts
Karine Rion vice championne de l’Orne en moins de 1300 pts
Grégoire Vadrot médaille de bronze en moins de 900 pts
Fabbri Gauthier médaille de bronze en moins de 1100 pts
Kévin Vannier médaille de bronze en moins de 1600 pts

Circuit jeunes et tournoi découverte :

Julien Mauboussin 1 fois médaille d’argent
Marius Vainclair 1 fois médaille d’argent
Théo Brindjonc 1 fois vainqueur, 2 fois médaille de bronze
Juliette Vainclair 2 fois médaille d’argent
Alexandre Balogh 1 fois médaille d’argent
Paul Michaux 1 fois médaille de bronze
Benjamin Favery 1 fois médaille de bronze
Raphaël Dahl 2 fois vainqueur
La relève des jeunes de l'Étoile alençonnaise

William, fils de pongiste (2ème en bas en partant de la droite)

Si plusieurs jeunes suscitent de grands espoirs au sein du club, « ils n’ont pas trop le même parcours », indique David Béasse. « William est un fils de pongiste, son père était n° 2 français chez les cadets. Raphaël, lui, n’a pas été initié au tennis de table par sa famille, c’est un vrai passionné. Dès qu’il a du temps libre, il joue. »

Scolarisé en CM2, comme Raphaël, William a l’avantage de pouvoir s’entraîner tous les jours. « Il est au pôle espoir de Basse-Normandie, explique David Béasse. Il a fait partie du groupe France détection. Il n’y est plus mais il figure toujours parmi les 15 meilleurs benjamins français. »

William pratique le tennis de table depuis la moitié de sa vie. « J’ai débuté il y a 4 ans et demi, raconte le jeune Ornais. J’aime le ping-pong parce que c’est beau à regarder. J’ai commencé en regardant mon papa jouer, ça m’a donné envie de m’y mettre. »

Ravi de jouer en Régionale 3 si jeune et de pouvoir s’entraîner tous les jours, son rêve est de devenir « champion de France de tennis de table ». En attendant, William Pessy suscite l’admiration de ses partenaires. « Il a un gros potentiel qui devrait le faire intégrer l’équipe première d’ici 2 ou 3 ans, juge Philippe Dugrand, président de l’Étoile et joueur de l’équipe 4. Il écoute bien les conseils, il a un bon état d’esprit. Il est très modeste à la table. »

Raphaël, vrai passionné (2ème en bas en partant de la gauche)

Idem pour Raphaël Renault qui « ne s’attendait pas à ce que ça se passe aussi bien » lorsqu’il a commencé le tennis de table, il y a deux ans et demi, après avoir regardé ses copains y jouer. « J’ai d’abord pratiqué en loisirs, raconte-t-il, puis j’ai essayé en compet’et ça m’a plu. » Son objectif : faire les championnats de France un jour. En attendant, Raphaël travaille son top spin revers, son point faible selon lui.

Autre axe de travail selon son coach, le mental. « Il a encore du mal à gérer ses émotions. Surtout dans les moments serrés, note David Béasse. En N2, il jouait pour ne pas descendre alors que, techniquement et tactiquement, il était au niveau. Mais il est un peu négatif parfois. » Rien de rédhibitoire pour autant. « Ça se travaille très bien, sourit le coach. On discute, on fait de la vidéo. »

Pour l’instant, aux yeux de David Béasse, « Raphaël est inférieur à William dans le jeu. » Le second devrait mettre un peu moins de temps que le premier à rejoindre les rangs de l’équipe première (Prénationale). « Quand tu t’entraînes dix fois par jour, ça va vite ! »

La nationale 3 masculine

Fabrice VINCLAIR (capitaine de N3)

La Régionale 1 féminine

Le sport adapté